Bande originale, la vie et la perte, une chanson à la fois de Rob Sheffield

bande originale

Bande originale n’est pas un bouquin comme les autres. Rob Sheffield, son auteur, est critique rock, il travaille pour Rolling Stone et MTV. Dans la vie, il a deux passions, la musique et Renée. Quand Renée meurt brutalement à 31 ans, c’est la musique qui lui permet de ne pas sombrer. Et c’est à travers la musique qu’il raconte son parcours dans les années 90 : sa vie tout seul, leur rencontre, leur vie commune, sa vie tout seul. Ils ont peu en commun au début de leur idylle, et s’ils adorent la musique, leurs goûts musicaux sont très différents. C’est pour ça qu’ils se confectionnent des cassettes, pour faire écouter, découvrir, aimer leurs morceaux préférés. Ils font des compils pour tout : faire la vaisselle, l’amour, la gueule, rouler au hasard par temps de pluie ou quand il fait soleil… « Lorsqu’on enregistre une cassette, on écrit l’histoire. On pille la salle des coffres et on construit quelque chose de neuf à partir de son butin malhonnêtement acquis. (…) Nous autres fans de musique adorons nos albums classiques, nos chefs-d’œuvre absolus, (…) mais nous adorons prélever des chansons dans ces albums et les mêler à d’autres chansons. » Plusieurs mois après la disparition de Renée, Rob réécoute les bandes, et on réentend avec lui Pavement, REM, Sinatra, Nirvana, Lou Reed, Abba, Radiohead… Qu’on aime ou pas ces chansons, beaucoup ont marqué notre propre parcours et se révèlent de petites madeleines oubliées dans un coin de notre mémoire intime. C’est tendre, souvent drôle, jamais pathétique : un véritable hommage au pouvoir nostalgique, évocateur et réconfortant de la musique. « Je passe mon temps à courir après ma prochaine chanson préférée. Mais je n’arrête jamais d’écouter mes compilations. Les périodes que vous avez vécues, les gens avec qui vous avez partagé ces époques – rien ne leur redonne vie aussi bien qu’une vieille compilation. Chacune d’entre elles raconte une histoire. Rassemblez-les, et vous avez l’histoire d’une vie.»

Bande originale, la vie et la perte, une chanson à la fois / Rob Sheffield. trad. de Fabrice Pointeau. Sonatine, 2009

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s