Bad Penny Blues de Cathi Unsworth

cathi bad penny.jpg

Cathi Unsworth est un personnage atypique. Connue en Angleterre en tant que critique musicale, elle a commencé, à l’âge de dix-neuf ans, par aiguiser sa plume en faisant découvrir des groupes de rock dans les pages des magazines Sounds, Mojo ou Melody Maker. Ses deux premiers romans, Au risque de se perdre et Le chanteur, parus également chez Rivages, ont été encensés par la critique et le public. David Peace, figure de proue des auteurs britanniques de romans noirs contemporains, l’a intronisée comme nouveau membre de sa famille littéraire.

Dans son dernier polar, Bad Penny Blues, elle continue à exploiter ses thèmes de prédilection, en mêlant habilement culture populaire et critique sociale. Toujours située dans sa ville, Londres, mais cette fois dans les quartiers de Camden et de Soho, la trame de son récit prend vie en 1959, dans les clubs et pubs qui découvrent une musique venue des Antilles, le ska. Les swinging sixties n’ont pas été une parenthèse enchantée pout tout le monde. Les prostituées, notamment, ont été la proie d’un tueur acharné, qui a fait plusieurs victimes, sans qu’on ne découvre jamais son identité. Cathi s’empare de ce fait divers encore dans tous les esprits pour dénoncer les pratiques policières, sur fond de scandale politique avec l’affaire Profumo, ce politicien accusé d’espionnage au travers de sa relation avec une call girl.

Bad Penny Blues / Cathi Unsworth. trad. de Karine Lalechère. Rivages, 2012

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s