Lola Bensky de Lily Brett

lola-bensky.jpg

Lola, journaliste pour le magazine australien Rock-Out en 1966, se voit confiée la tâche d’interviewer toutes les rock stars du rock émergeant, à Londres, Los Angeles ou New York. Lola a vingt ans et n’y connaît pas grand-chose en musique. Ses questions sont à son image, gauches, décalées, naïves mais son talent pour faire parler les gens s’avère immense. Lola Bensky est Lily Brett. Son alter ego littéraire, pour le moins. Toutes les deux naissent en 1946, en Allemagne, dans un camp de personnes déplacées. Toutes les deux sont juives, de parents polonais survivants d’Auschwitz, et grandissent à Melbourne, en Australie.

Lola Bensky, le dernier roman en date de Lily et le seul à être traduit en français est, malgré la vie tourmentée de cette auteure dont le talent n’est plus à défendre aux USA, où elle réside aujourd’hui, extrêmement drôle, en plus d’être touchant. Il raconte donc les péripéties incroyables d’une journaliste en herbe, lâchée sans formation dans un univers dont elle ignore les codes, un univers fleuri, désinhibé et joyeux, un swinging world à l’opposé du monde dans lequel elle a grandi, peuplé des récits cauchemardesques des camps de la mort évoqués par sa mère. Lola interviewe Mick Jagger chez lui, mais refuse de rester pour rencontrer Paul McCartney parce qu’elle se méfie de la réputation sulfureuse du chanteur des Beatles. Elle discute bigoudis avec Hendrix, faux cils avec Cher, sexualité et régime avec Mama Cass, s’ennuie à mourir à un concert de Ravi Shankar, trouve Pete Townshend grossier, Jim Morisson glauque et Janis Joplin adorable, malgré sa vilaine peau… Et Lola obtient d’eux des confidences qu’aucun spécialiste du rock n’a jamais obtenues. Peut-être parce qu’elle est maladroite et franche, peut-être parce qu’elle parle d’elle autant qu’elle pose des questions, peut-être parce qu’elle est grosse, grosse du passé des millions de morts qui la hantent.

Lola Bensky / Lily Brett. trad. de Bernard Cohen. La Grande Ourse, 2014

Chronique publiée dans New Noise n°23 – septembre-octobre 2014

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s