Rock & littérature : là où le rock rencontre les mots de Rafael Panza

rock & litt.jpg

Si vous êtes des lecteurs assidus de New Noise, vous connaissez Rafael Panza pour lire régulièrement ses chroniques éclairées dans votre mag préféré. Vous le savez donc passionné de rock. Peut-être ignorez-vous que l’homme a des lettres et qu’il affectionne également la littérature. Si, c’est possible. Il ne se contente pas d’écouter de la musique amplifiée ou de lire des livres sans image, il analyse les rapports entre les deux. Et il le fait avec un soin universitaire, terme qui, je vous le rappelle, n’est pas synonyme d’ennui. Combien d’entre nous se sont entendu dire : « ça, c’est un roman rock », ou « ça, c’est un groupe intello » (sous entendu, qui sait lire) ? Eh bien, il ne suffit pas de le dire, encore faut-il le prouver. C’est ce à quoi s’attelle l’auteur, lors d’une démonstration dense mais claire, pointue mais abordable.

Voici quelques éléments d’une thèse difficile à résumer dans une chronique.

I : Le rock dans la littérature ou Qu’est-ce qu’un roman rock ? L’étude de romans emblématiques, Human Punk de John King, High Fidelity de Nick Hornby, Teen Spirit de Virginie Despentes ou Rue des martyrs de Patrick Eudeline, pour ne citer qu’eux, dévoile plusieurs points communs :

  • reprise de thèmes chers aux groupes de rock (la bande de potes et de musiciens, la critique de la société moderne, les addictions, le rêve d’un ailleurs),
  • mise en lumière de motifs rock (le rockeur/antihéros, le rock comme religion),
  • utilisation de morceaux rock comme moteur narratif (pour créer une ambiance, une émotion, coller à l’état d’esprit du héros),
  • création d’un style (emploi d’un langage vraisemblable au service d’un tempo fait d’alternances de différents rythmes, le tout mâtiné d’humour noir).

II : la littérature dans le rock ou En quoi un morceau, un album s’apparente-t-il à de la littérature ? Dylan, par exemple, avec « Like a Rolling Stone », se réapproprie un ensemble de structures littéraires et esthétiques de la Beat generation :

  • construction lexicale faite d’inversions et de métaphores,
  • apparition de personnages étranges,
  • mix de différents niveaux de langages.

Ces figures, associées à un ton particulier et une structure déséquilibrée donnent une idée de la chute sociale ainsi que l’envisageait Ginsberg.

Noir Désir, en développant, tel Rousseau, une mise en avant introspective et intime, en tendant au lyrisme par la musique, en citant dans ses paroles des auteurs tel Lautréamont, esthétise les poétiques romantiques comme le rejet de la société moderne, industrielle et capitaliste.

Pink Floyd et son concept album Animals, s’écarte de La ferme des animaux d’Orwell, jusqu’à créer une poétique originale, fondée sur des images sonores notamment.

Avec « Venus in Furs », adaptation de Léopold von Sacher-Masoch, Le Velvet fait revivre musicalement les caractéristiques du livre (on entend le plaisir dans la douleur, le malaise) mais les déterritorialise en les réimplantant dans un autre mode d’expression, la chanson rock. Nous ne sommes plus dans l’imitation mais dans la production personnelle.

Fichtre ! De quoi briller, entre deux bières, dans les concerts en ville ! Vous pouvez remercier Rafael Panza qui s’attaque à un sujet plus ardu qu’il n’y paraît et réussit l’exploit de ne pas jamais perdre le lecteur. Didactique sans se la péter prof, il répète, reformule, explicite si besoin et étaye son propos de nombreuses définitions et citations. De même que les oeuvres qu’il dissèque, il s’adresse à un public de connaisseurs, qui comprend les références, les clins d’oeil, un public curieux, intelligent, comme vous l’êtes, si vous lisez New Noise.

Rock & littérature : là où le rock rencontre les mots / Rafael Panza. Camion blanc, 2016

Chronique publiée dans New Noise n°34 – juillet-août 2016

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s