« Tu peux me faire confiance, chaque journée est horrible. On a déjà du pot de pas savoir à quel point les jours à venir vont être horribles. Le passé est bien assez moche. Aucun de nous pourrait vivre avec l’avenir. » Gaye Nell

Harry Crews, Des savons pour la vie

Publicités
« David Bowie était assis sous des lumières rosées et portait un costume bleu foncé avec des revers fins. Il avait les cheveux blonds et argentés, coiffés de côté, et il venait de s’adresser à moi avec cette voix qui ressemblait à la fois à celle de Michael Caine et celle d’un vélociraptor. La politesse voulait que je lui réponde calmement, mais je n’avais qu’une envie, le prendre dans mes bras, pleurer et fuir. »
Moby, Porcelain

« Depuis que j’étais môme, j’avais deux images de l’Angleterre (…) D’un côté, L’Angleterre bucolique (…), de l’autre cette Angleterre-là, pluvieuse, froide, où puisaient des films avec des personnages défaits qui attendaient la mort au fond de logements sociaux sordides. C’était le pays qui avait donné naissance à Joy Division. Si Ian Curtis était né à Palo Alto, je parie qu’il aurait été à la tête d’une chaîne de cafés bio et marié à une prof de yoga. »

Moby, Porcelain

« C’est à cause de cette connerie dmusique punk, c’est cette idiotie qui lui a tourné la tête, médita Davie Renton à haute voix, se détournant de la fenêtre, avant de répéter cette phrase qu’il avait dite à son fils, – Vas-y, détruis tout si ça tchante ; mais qu’est-ce que tu comptes mettre à la place ?

De la drogue, s’écria Cathy, – voilà ce qu’ils mettent tous à la place ! »

Irvine Welsh, Skagboys